Acta Macionica

En 1991, lorsque paraît le premier volume d’Ars Masonica, c’est encore une publication modeste. Mais elle est cependant accueillie avec chaleur par les Loges de la Grande Loge Régulière de Belgique. La philiosophie qui se cache derrière la création des Acta apparaît clairement dans l’avant-propos du Grand Maître L.De Bouvère, en tête du volume 3 de l’annuaire:

« La Franc-maçonnerie traditionnelle et régulière, dans notre pays, a longtemps été d’une discrétion que certains qualifient d’exemplaire et d’autres de coupable. Les « Acta » sont une façon d’éviter les deux jugements et les critiques. Expression d’une pensée sereine, d’une forme de recherche soit historique, soit ésotérique, les textes qui les composent répondent à l’article 2 de notre Constitution, soit l’interdiction de toute discussion politique ou religieuse, principe essentiel à toute Franc-maçonnerie régulière, et répondent d’autre part à un autre grand principe de notre Obédience: ils oeuvrent à l’instruction de leurs lecteurs, en toute sérénité. Depuis trois années, sous la houlette du Grand Archiviste et de son comité de lecture, les Acta Masonica ont pu paraître avec ponctualité, toujours plus intéressants. Souhaitons que cet instrument de travail qui répand et diffuse l’esprit et l’entendement de la Franc-maçonnerie mais aussi l’expression des recherches et soucis spirituels de l’Obédience, contnue à susciter un intérêt toujours grandissant. »

Avec le développement d' »Ars Macionica » en tant que Loge d’Etude, les Acta ont connu un développement parallèle, pleins d’études intéressantes et de documents inédits, témoignant d’une recherche maçonnique originale et renouvelée. La publication obtint entretemps un rayonnement et une appréciation dépassant le niveau national. A ce jour, 26 volumes ont été publiés, avec un contenu très diversifié. Une grande richesse de sujets fut ainsi proposée aux lecteurs au fil des ans. Ainsi y trouve-t-on des contributions traitant, entre autres, d’histoire maçonnique, d’antimaçonnisme, de symbolique, de ritualistique, d’art et de culture matérielle maçonnique, de sociologie, d’heuristique, de méthodologie, de bibliographie et d’histoire bibliothécaire, d’histoire des idées, de prosopographie, etc…

Quiconque est sollicité ou propose lui-même de publier un article doit faire parvenir trois exemplaires de son texte au Rédacteur en Chef des Acta Macionica par voie électronique. Si cela est nécessaire, il peut soumettre son texte à la Rédaction pour lecture. Le Secrétaire de Rédaction préparera alors -après l’approbation du Rédacteur en Chef- le texte pour publication, en proposant à l’auteur, si cela n’a pas déjà été fait, de résoudre d’éventuels problèmes linguistiques. Les textes qui sont proposés au plus tard pour la tenue du mois de mai pourront être publiés dans le volume de la même année, pour autant qu’il y reste suffisamment de pages disponibles. Si ce n’est pas le cas, ils paraîtront dans le volume suivant. L’auteur a droit à un exemplaire gratuit des Acta Macionica dans lequel son article est publié.